Le Bac de Berville-sur-Mer à la Pointe du Hode :

 

Le bac opéré, entre les départements de la Seine-Maritime au nord et de l'Eure au sud, était un "dommage de guerre".

Ce "trait" entre les deux départements, de par sa position par rapport à la baie de la Seine, n'était pas un bac comme les autres sur la Seine.

 

 

Contraintes fortes des marées :

 

Comme vous pouvez le constater sur la carte ci-dessous, le bateau comme ses embarcadères subissaient les mouvements de marée à longueur d'année sans "amortisseur" aucun, d'où leur "apparence de robustesse" !

 

Lorsque les éléments se déchaînaient, la houle comme le vent, n'étaient nullement atténués par quelque falaise ou méandre de la vallée de la Seine.

En dehors des deux mois d'été habituellement cléments en baie de Seine, bruine, brouillard, vent, changement brusque de météo faisaient le quotidien (et ses dangers inhérents) de ce bac en première ligne.

 

 

Pour voir ce bac en images,

suivre ce lien.

 

 

Légende de la carte ci-dessous :

Points bleus : embarcadères du bac Berville-sur-Mer - Le Hode,

Points rouges : les extrémités du Pont de Tancarville,

Points verts : zones marécageuses

Point orange : le Pont de Normandie qui ne pourra techniquement être réalisé que 45 ans plus tard !

 

Boucle Le Havre - Honfleur par le Pont de Tancarville : 60 minutes en moyenne.

 

 

 

Mots clefs :

76600 Le Havre, 27210 Berville-sur-Mer, bac de seine disparu Berville Le Hode, construction du pont maritime de Tancarville, réserve naturelle de la baie de Seine, marais Vernier, endiguement de la Seine, approfondissement de la Seine,assèchement des zones marécageuses, 14600 Honfleur, autoroute A13,

 

Si vous êtes entrés sur ce site directement par cette page, elle n'est qu'un extrait de cet article : C'est quoi un pont au format maritime ?

 

Powered by Phoca Maps