Index de l'article

Le Pont Maritime de Brotonne

Le Pont de Brotonne à l'est de Caudebec-en-Caux  a signé la fin de deux bacs en Seine, ceux de Caudebec-en-Caux et de La Mailleraye.

 

Les bacs de Caudebec-en-Caux et de La Mailleraye-sur-Seine n'ont pas survécu à l'entrée en serice du Pont de Brotonne en 1977 

 

A cette époque, la seule autoroute qui quitte Paris vers l'ouest est l'A13. Etant donné la forme du département de Seine-Maritime, le Pays de Caux, qui constitue l'essentiel du territoire, est sans accès direct à une voie de communication vitale vers le sud pour son développement. La construction du Pont de Brotonne répond donc prioritairement à ce besoin de désenclavement.

 

Le Pont de Brotonne depuis le sud-est

 Photo : © Vessels-in-France.net

 

Le pont maritime de Brotonne est un pont à haubans (à structure en éventail) dont la portée de la travée centrale (en béton précontraint) est de 320 mètres, record mondial en 1977. L'épaisseur de cette travée est de 3.5 mètres. Ses pylônes font deux mètres de plus que ceux du Pont de Tancarville, soit 125 mètres chacun. Le tirant d'air du pont (espace entre le niveau de la Seine et la travée centrale) est de 50 mètres, pont au format dit "maritime".

 

La "dentelle" du Pont de Brotonne, visible en jaune sur cette image Photo : © Tours-in-normandy.fr

 

Ci-dessous, le pont de Brotonne depuis la rive gauche.

 

Le Pont de Brotonne depuis l'aval rive gauche de la Seine

Photo : © Tours-in-normandy.fr

 

 

rouen port grain coal 165mT

Photo : © Vessels-in-France.net

 Le vraquier ci-dessus, le M/V CSK RADIANCE, mesure 289 m x 45 m et a été pris en photo dans l'anse de Jumièges à la montée vers Rouen.